Sélectionner une page

Overseas nursing students program à Singapour

11 mars 2018

JOUR 1 – ARRIVÉE

Dimanche 11 Mars 18h, nous atterrissons à l’aéroport de Singapore Changi. Nous sommes attendus par un chauffeur de la National University of Singaporr qui nous emmène dans notre résidence.
La chaleur ainsi que la verdure nous étonnent. Arrivés à destination, nous sommes impressionnés par la grandeur du campus. En effet, il est composé de multiples facultés dont celle de médecine où nous logeons. Pour se déplacer d’un côté du campus à l’autre, des bus gratuits sont disponibles et faciles d’accès.
A l’arrivée sur le campus nous avons été reçus par un « student buddy » (notre parrain). Nous sommes logés dans la résidence King Edwards VII gérée par les étudiants sur place de manière autonome. Ce sont eux qui se sont occupés de tous les formalités administratives. Nos chambres sont doubles et agencées d’un frigo, toilette/douche.
Notre parrain s’est occupé de nous apporter à manger pendant que nous rangions nos valises. Son geste nous a touché, sachant qu’il était tard et que nous n’avions pas encore soupé.
Tous les jours nous prenons un petit déjeuner typique avec eux dans la grande salle à manger de la résidence, des repas salés traditionnels qui nous procurent une nouvelle expérience gustative chaque matin.

Durant notre premier jour, nous avons été accueillis par les responsables de l’ALCNS (Alice Lee Center for Nursing Studies) dans leurs locaux. Un accueil chaleureux nous a été offert avec une présentation de l’université et leur programme.
Ensuite nous avons visité la librairie médicale, ouverte 24 heures par jours ! On nous a montré des livres avec un tampon rouge, ce qui signifie qu’ils ont été épargnés lors de l’occupation japonaise au siècle passé.

Dans l’après midi nous sommes allés visiter Chinatown avec nos « student buddies ». Nous avons visité le temple Chinois contenant plus de 10 000 buddhas et nous avons eu la chance d’assister à leur cérémonie de prières et chants qui était impressionnante.
Il y avait un roof garden. Suite à cela nous sommes allé nous promener à Marina Bay. Une de nos marraines nous a rejoint pour le souper et nous avons assisté à un lightshow en bas du Marina Bay Sands très impressionnant. C’était la première fois que l’on voyait la ville de nuit, nous avons été impressionnés de la beauté de celle-ci.

Jour 2 – MARDI 13 MARS

Nous avons assisté à un cours de pratique avec les élèves de première année. Le centre de pratique est très bien agencé. La méthode des cours pratique est très similaire à la nôtre. Ils utilisent aussi le principe de patient simulé : un élève joue le patient, un le soignant, les autres observent et remplissent une grille d’évaluation. Ils se filment pour pouvoir revoir la séquence. Nous avons pu partager nos expériences avec les étudiants, leurs avons expliqué nos protocoles et avons appris les leurs.

Après un repas accompagné d’étudiant de notre cours, nous sommes parti en direction du Peacehaven Nursing Home, un EMS selon nos termes suisses, financé en partie par le gouvernement ainsi que l’Armée du Salut. Nous avons été très bien reçus par une infirmière manager qui a su partager avec nous sa passion de la personne âgée. Ce Nursing Home était composé de différente unités (psychogériatrie, unité de jour, réhabilitation). Nous avons été surpris des moyens investis pour le confort de leurs patients avec par exemple l’aménagement de machines de fitness adaptées ou encore d’une piscine pour la réhabilitation douce. De nombreux corps de métier étaient présents dont des physiothérapeutes, ergothérapeute, éducateur, mais aussi des assistants en soins spécialisé par exemple dans la mobilisation douce.
Nous avons aussi été marqués par la créativité des singapouriens dans l’aménagement de leurs locaux dans l’unité de psychogériatrie. En effet des peintures sur les portes et les murs avaient pour objectifs de stimuler ou non les patients avec par exemple un camouflage de certaines portes, ou avec des motifs rappelant l’architecture de quartier de Chinatown plus proche de leurs souvenirs.
Pour conclure, une vraie philosophie de soins est présente dans cette institution prônant le confort et la variété des activités pour leurs patients.

Une journée déjà bien remplie qui s’est terminée par la visite du Little India, un quartier riche par son activité commerciale et culturelle. La cérémonie de prière dans un temple local restera un moment unique par son intensité et son côté dépaysant.

JOUR 4 – JEUDI 15 MARS


Jeudi matin : nous avons rendez-vous à 8h45 pour nous rendre au Raffles Hospital. Cet hôpital privé a été créé il y a 40 ans par deux médecins. Nous sommes très bien accueillis par deux infirmières et plusieurs personnes de la direction. L’un d’eux nous fait une présentation très précise de l’histoire et les missions actuelles du Raffles Hospital. La politique de croissance et de développement nous a bien été expliquée. Après cela, l’infirmière cheffe de l’hôpital nous a fait une présentation sur les différents rôles que peuvent avoir les infirmiers au sein des hôpitaux. Nous avons par ailleurs appris que le Raffles Hospital, ainsi que d’autres hôpitaux, paient les études des infirmiers, puis ceux-ci vont travailler dans l’hôpital pendant un temps prédéfini après leurs études. Suite à ces deux présentations très enrichissantes, nous avons pu visiter plusieurs services de l’hôpital. En premier lieu : l’oncologie. Puis, nous avons visité une chambre d’isolement. Pour entrer dans celle-ci nous devons passer par deux portes. Entre deux, se situe un sas pour permettre aux infirmiers de mettre les habits de protection avant d’être en contact avec les patients sous chimiothérapie ou immunosupprimés. Pour ouvrir la deuxième porte du sas, il faut que la première soit fermée. Les chambres sont spacieuses. Nous avons ensuite visité la maternité et plus particulièrement la nurserie où nous avons discuté avec une infirmière. Nous avons aussi pu voir le jardin magnifique où les patients peuvent se promener. Nous avons fini la visite par le service de médecine chinoise, où nous avons vu la pharmacie et le nombre de plantes utilisées dans les traitements médicamenteux. Tout le personnel a été vraiment très gentil et accueillant avec nous.

Jeudi après-midi : nous sommes attendus à 14h par la Dresse Shefaly. Mme Shefaly Shorey est une infirmière spécialisée sage-femme qui a travaillé durant une quinzaine d’années à l’hôpital. Elle est actuellement chercheuse et professeure à l’institut d’Alice Lee. A Singapour, la formation de sage-femme est une spécialisation en complément à la formation d’infirmière, cela veut dire que toutes les sages-femmes sont donc infirmières. La sage-femme doit alors se former durant deux ans et effectuer au minimum 30 accouchements pour obtenir la certification. Durant la formation de base en soins infirmiers, les élèves sont préparés aux bases de l’accouchement. Nous avons donc eu la chance d’assister à un cours concernant les bases de l’accouchement en séance privée. La Dresse s’est déplacée et a pris du temps pour nous enseigner quelques notions essentielles. Quelques mots de vocabulaire : gravida (cela signifie enceinte), para (pour désigner le nombre de gestations), labor (pour désigner le travail). Il est vrai qu’en Suisse, l’accouchement ne fait pas réellement partie du programme pratique, car la formation est déjà bien chargée. Cependant, à Singapour et dans la culture locale, ces bases sont parties intégrantes des compétences acquises par les étudiants. Ce fut donc un moment riche en partage et en nouvelles connaissances, qui nous a permis de développer davantage de compétences.

JOUR 5 – VENDREDI 16 MARS


Aujourd’hui nous avons eu une matinée de pratique (Lab) avec les élèves de première bachelor. Le sujet du jour était l’examen abdominal. Nous avons commencé par approfondir la théorie tous ensemble avec la professeure. Celle-ci pose beaucoup de questions afin d’encourager les élèves à faire des liens entre la théorie et la pratique.
Après avoir revisité la théorie nous avons passé à la partie pratique. Pour commencer, un entretien et anamnèse sur le système en question, puis les étudiants se sont divisés en petits groupes, autour des lits-patients.
La professeure a fait un examen abdominal complet devant tous afin que chaque élève puisse avoir un exemple.
Pour des raisons culturelles les garçons s’entrainent séparément des filles. En effet, l’examen abdominal demande à ce que le t-shirt soit enlevé ou monté. De plus, les rideaux sont tirés et le professeur passe régulièrement dans chaque groupe.
La théorie et la pratique à laquelle nous assistons sont similaires à celles de nos écoles. Les seules différences observées sont la mesure du foie et l’observation plus approfondie de l’aorte lors de l’examen physique.
Nous avons bien été intégrés et avons beaucoup interagis avec les étudiants et la professeure.
Ce fut une excellente manière d’observation. Grâce à cela, nous avons pu comparer les méthodes d’enseignement et les contenus.

Pour clore cette journée nous avons eu notre premier débriefing avec notre professeur référent qui nous encadre dans ce voyage. Celui-ci a été ponctué par une note de réjouissance collective, une bonne entente, et s’est terminé par une visite à Gardens by the Bay, où nous avons soupé dans un food court.

JOUR 6 – SAMEDI 17 MARS


Le samedi était la journée préparée par nos buddies. Ils nous ont emmenés à Sentosa, une île. La baignade était au rendez-vous. Un peu de fraîcheur sous ce soleil de plomb. La différence de température n’est pas toujours évidente pour nous. En effet, à Singapour ils n’ont pas de saisons tel que le printemps ou l’automne mais une seule saison : l’été. De plus le temps est chaud et humide mais nous nous y habituons petit à petit.
Concernant cette journée, nous avons cultivé nos relations avec les étudiants de Singapour. Un temps de qualité a été partagé. Nous avons eu la possibilité d’échanger sur nos métiers, sur nos passions, sur nos vies etc. Nous sommes reconnaissants de la richesse de nos discussions. Nos buddies sont des personnes intentionnées qui nous font découvrir les beautés de Singapour.
Pour terminer la journée, ils nous ont fait gouter une des meilleures soupes d’ici. Un plaisir pour nos papilles gustatives. Durant ces deux semaines, nous avons la chance de déguster des plats typiques et de nous ouvrir à une nouvelle alimentation.

JOUR 7 – DIMANCHE 18 MARS


En ce dimanche humide, découverte du réservoir de Macritchie. Une jungle verdoyante nous ouvre ses portes avec singes, serpents, lézards, mais surtout une flore majestueuse. Une découverte constante qui nous accompagnera durant nos 10 km de marche, pour se terminer sur un majestueux pont suspendu. De retour à la civilisation après cette journée en pleine nature, nos buddies nous ont accompagné manger dans un restaurant chinois avec au menu moults raviolis et accompagnements.

JOUR 9 – MARDI 20 MARS


Aujourd’hui nous avons rendez-vous pour les labos de médecine et chirurgie. Le thème est l’administration de médicaments. Nous revoyons donc avec les étudiants de première année les perfusions, les injections sous-cutanées et les glycémies capillaires. Les étudiants nous insèrent dans leur groupe de travail et nous pouvons leurs expliquer nos façon d’apprendre et ils nous expliquent les leurs. L’ambiance est bonne et studieuse dans ces salles de laboratoire.
Les étudiants sont appliqués et organisés dans la façon de réaliser les jeux de rôles. Ils sont par ailleurs très bien préparés au laboratoire et arrivent en en connaissant le sujet et les exigences. Les explications du professeur avant de commencer les simulations sont de très courte durée.

Cet après-midi nous avons la visite d’un hôpital public régional le Ng Teng Fong Hospital. Nous sommes tout de suite frappés par la modernité et la beauté des bâtiments. Effectivement celui-ci a fini d’être construit en 2015. Nous sommes reçu par l’équivalent d’une ICS et deux autres infirmières qui nous font une présentation de l’hôpital. Tout le monde est très accueillant et hospitalier avec nous.
Nous apprenons que du moment où il a été décidé de construire l’hôpital jusqu’à son inauguration, il s’est écoulé à peine 5 ans. De plus, l’avis de tous les corps de métiers représentés dans l’hôpital a été écouté au moment de la réalisation des plans, ainsi que les patients eux mêmes. Après un verre de thé et quelques fruits nous partons visiter l’hôpital. L’hôpital est composé de trois bâtiments tous reliés par des couloirs intérieurs. Ils ont ici des chariots de linge et de nourriture qui se déplacent seuls dans les couloirs. Les chambres vont de la chambre individuelle à celle à huit lits, pour les personnes qui n’ont pas d’assurance privée. Il y en a aussi à quatre et six lits. L’architecture spéciale du bâtiment est fait de façon à ce que chacun des patients ait une fenêtre à côté de son lit. Effectivement des études menées démontreraient que le fait d’avoir une fenêtre à côté de son lit augmenterait la satisfaction du patient et donc réduirait le temps d’hospitalisation. Les chambres sont spacieuses et ont l’air conditionné pour les chambres privées. Pour les chambres en division non-privée, le bâtiment est fait pour que, à travers les fenêtres, le vent permette une aération constante, rendant la température de la chambre agréable. Nous sommes par ailleurs très impressionnés du fait que chaque lit possède un écran tactile contenant les informations importantes du patient et étant donc consultable à tout moment par les infirmières. Nous nous promenons ensuite dans le jardin de l’hôpital. Il y a un étang et des poissons et tortues y nagent. Le jardin est conçu de façon à ce qu’il soit accessible à tous les patients, par ailleurs nous y trouvons des boutons « réa » et des prises permettant de brancher les pompes à perfusions ou pousse-seringues si les patients désirent se promener avec leurs perfusions. Nous sommes impressionnés du jardin dédié à la réadaptation que l’hôpital possède. On y trouve une rame de métro, un bus, un passage piéton, plusieurs types de structures de sol, des marches permettant aux patients de réapprendre et être autonome en dehors. Par ailleurs, dans l’hôpital, un faux appartement est agencé permettant aux patients à réapprendre les gestes de la vie de tous les jours. Au sous-sol de l’hôpital nous sommes impressionnés de découvrir des salles de simulation de soins intensifs, « déchoc » et bloc opératoire, servant à la formation continue du personnel soignant. La visite de cet hôpital nous a énormément plu.
Effectivement la modernité de celui-ci nous a émerveillés. De plus la gentillesse des infirmières nous a touchés. Nous sommes très heureux d’avoir pu visiter un hôpital d’une telle modernité.

JOUR 11 – JEUDI 22 MARS


Aujourd’hui nous avons visité la NUS Baba House et c’était une surprise totale pour nous car nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre.
Il s’agit en faite d’une ancienne maison ancestrale construite en 1895 et habitée par une dynastie chinoise nommée Peranakan, depuis sa construction et jusqu’à 2006 où elle a été acquise par la NUS suite à un don.
Cette maison est unique par le fait que son état est préservé et non altéré. Peu de maisons traditionnelles existent encore à Singapour. Celle-ci a été restaurée en 2006-2008 par la NUS.
La maison est remplie de plus de 2000 artefacts et pièces décoratives. Elle abrite aussi une galerie temporaire au dernier étage.
Nous avons été accueillis par une conservatrice qui nous a expliqué en détail l’histoire de la famille, le sens des symboles et la décoration.
Nous avons été fascinés par la beauté des lieux et leurs richesses. A noter que la maison à été construite de manière à fonctionner avec la lumière naturelle, il y a un puits de lumière à ciel ouvert qui permet d’éclairer la majorité des pièces. Entre autre il est beaucoup plus étroit en haut qu’au rez-de-chaussée. Cela permet en cas de pluie de restreindre l’aire touchée par l’eau.
Ce fût une belle opportunité de découvrir la culture chinoise, une des populations les plus représentées à Singapour.

L’après-midi Lab tutoriel d’anatomie. Nous avons revisité le système neurologique, en particulier les nerfs crâniens.
Ce cours est donné dans le département d’anatomie. Celui-ci reçoit régulièrement des donations de corps pour la recherche et l’enseignement. Les étudiants en médecine et en soins infirmiers bénéficient de cela pour apprendre l’anatomie.
D’ailleurs quelques corps conservés dans le formol sont présents dans la salle de cours.
Ce qui a été le plus impressionnant pour nous c’était d’apprendre que les étudiants en soins infirmiers ont la chance de pouvoir apprendre l’anatomie directement sur un cadavre, ce qui n’est pas du tout accessible chez nous actuellement.

JOUR 12 – VENDREDI 23 MARS


Aujourd’hui c’est notre avant dernier jour à Singapour. Nous avons rendez-vous à midi pour le débriefing de ces deux semaines avec les différents professionnels de l’université qui se sont occupés de nous durant notre séjour. Nous avions décidé de préalablement préparer cet échange pour être le plus complet possible, ne pas nous répéter et surtout ne rien oublier de citer. Nous avons alors chacun prit la parole pour dire tout ce qui nous a plu ou les choses à améliorer pour les prochaines années.
Ce qui en est ressorti est :
L’accompagnement par les students budies et l’université était parfait, les visites des différents milieux de soins (hôpitaux privé et public, nursing home et visite culturelle) nous ont été très bénéfiques et permis de comparer avec ce que l’on connait en Suisse. Nous avons apprécié l’emplacement de notre logement et le fait d’être vraiment intégrés à la vie sur le campus. Nous avons apprécié que, suite à la demande d’une explication sur le système de santé à Singapour, l’université se mobilise et nous organise un cours le lendemain à ce sujet.
Nous avons eu de la peine à trouver des points à améliorer mais avons relevé le fait que nous aurions apprécié avoir des cours avec les 3ème années (même si nous savions que cela était impossible pour ces deux semaines car ils étaient en examens puis en stage). Nous avons aussi relevé que lors de la visite du Raffles Hospital nous aurions apprécié visiter un peu plus l’hôpital.
Suite à cela, nous avons eu la remise des certificats, chacun notre tour et avec une photo à chaque fois. Nous avons ensuite mangé le gâteau qu’ils avaient acheté pour notre départ ainsi que les délicieux gâteaux typiques fait par Siti (management assistant officer).
Après de nombreuses photos, nous avons remercié encore tout le monde pour ce séjour très enrichissant.
Nous sommes ensuite allé au Gardens By the Bay avec notre enseignant Mr Gueniat. Nous avons fait le débriefing avec lui. Ensuite nous sommes allés visiter les dômes aux fleurs et cascade du parc. C’était vraiment magnifique et impressionnant de voir cette énorme cascade intérieure et toutes ces fleurs venues des quatre coins du monde sous la même serre.
Le soir nous nous sommes donnés rendez-vous avec les students budies pour aller manger de la nourriture de la mer. Nous avons profité de cette dernière soirée avec eux. Nous étions tous émus de nous quitter le lendemain et avons pu discuter de ce qui nous a plus à Singapour et de leur prochain voyage en Suisse. Nous sommes ensuite rentrés pour commencer à faire nos valises.
En résumé cette journée a été magnifique. Nous avons pu débriefer de toutes les expériences faites à Singapour et nous nous sommes sentis écoutés. La visite des serres était juste magnifique. Le repas du soir nous a permis de resserrer les liens avec les étudiants Singapouriens.

JOUR 13 – JOUR DEPART SAMEDI 24 MARS


Dernière journée singapourienne avant notre retour. C’est la tête déjà pleine de souvenirs que nous décidons de nous lever aux aurores afin de découvrir le Botanic garden ! Un parc nous faisant penser à une jungle organisée mélangeant famille et jogger de toutes sortes.
C’est après une sieste sous les palmiers que le vent nous amènera à la Bugis Street. Accompagnés de nos buddies, nous découvrons cette caverne d’alibaba gigantesque, un labyrinthe vivant de stand de jus fruit, de jouets, de montres et de vêtements en tout genre. Ces dernières heures nous ont permis chacun à notre rythme de dire au revoir à la ville et de doucement réaliser que le retour au froid suisse était proche.

8.30 pm heure locale, nous retrouvons une dernière fois notre équipe de buddies à l’aéroport. Le temps de quelques photos pour réaliser à quel point ces étudiants ont été gentils, attentionnés, juste incroyable avec nous. C’est après des « au revoir » langoureux et chargés d’émotions que nous nous décidons à passer le portique de sécurité. Retour en Suisse la tête et le coeur rechargés de toutes ces découvertes culturelles, de tous ces apprentissages, de tous ces échanges et amitiés créer au fil de ces deux semaines.

BIG CHICKEN !!!!