Sélectionner une page

Summer University – Wuxi, Chine, 2019

11 avril 2019

Du 8 au 25 avril 2019, 7 étudiant.e.s et 1 enseignant de HESAV, ainsi que 3 étudiant.e.s de La Source, ont participé à un programme de découverte des différents aspects de la médecine chinoise traditionnelle à Wuxi.

Plusieurs journées d’immersion et de visites dans des hôpitaux intégrant médecine occidentale et traditionnelle seront organisées, accompagnées d’ateliers pratiques où les étudiants pourront expérimenter eux-mêmes différentes thérapies. Des activités culturelles, telles que visites de temples, parcs et musées sont également planifiées.

Visite du Campus de la Jiangnan University

 

Les étudiant.e.s sont ensuite invité.e.s à suivre un cours d’introduction présentant l’Université, suivi d’une visite d’un laboratoire pratique. Ensuite, direction Musée Human Body Museum. Âmes sensibles s’abstenir devant les coupes anatomiques des différentes parties du corps humain.

 

 

Semaine 1

Après un long voyage, nous voilà arrivés à Shanghaï. L’immensité de l’environnement nous saute au yeux. En effet, la taille des infrastructures et le nombre de voyageurs démontrent la puissance et la grandeur du pays. Certaines représentations préconçues se sont révélées différentes : entre autres, l’organisation des transports et la propreté citadine nous ont agréablement surpris. Étant presque les seuls caucasiens lors de notre transfert par la gare, nous nous sommes sentis observés. Cela n’a pas forcément suscité de sentiment négatif en nous, en effet nous nous sommes sentis à l’aise et en sécurité. Nous remarquons que dans notre pays la diversité ethnique est plus visible.

Nous avons été accueillis et installés par des étudiantes chinoises qui ont été très attentives à notre intégration sur le campus. Nous logeons dans le bâtiment des étudiants étrangers, dans des chambres individuelles. L’accueil est excellent et nous nous sentons tout de suite intégrés à cette nouvelle culture.

Le lendemain, nous avons tous fait la visite du musée du corps humain, qui se trouve dans le bâtiment de l’université. Les échanges avec les étudiantes chinoises sont riches : nous partageons nos différences culturelles telles que l’importance de la famille, les habitudes culinaires, les traditions et, à travers nos cours, le fonctionnement du système de santé de chaque pays.

Notre découverte de la médecine traditionnelle chinoise débute par son histoire et ses concepts principaux (l’anamnèse par symptômes différentiels, la théorie du Yin et du Yang ainsi que les méridiens et ses nombreux acupoints). Ce type de médecine est à l’opposé de nos connaissances occidentales. En effet, ce sont des concepts peu clairs dans notre vision actuelle et son apprentissage reste assez complexe. Ces deux sciences se basent sur une vision holistique, qui nous pousse à les trouver complémentaires.

En milieu de semaine, nous nous sommes rendus au centre-ville accompagnés par des étudiantes chinoises. Cette visite nous a permis de combiner culture et visite touristique, ainsi que de nous imprégner des habitudes de vie de la population locale.

Après la théorie vient la pratique ! La moxibustion, l’acupuncture, les ventouses, le scraping ou raclage, ainsi que les bains de pieds traditionnels nous ont envoûtés. Ces pratiques nous ont amené du bien-être, de la relaxation mais surtout une prise de conscience de ce qu’est concrètement la médecine traditionnelle chinoise.

 

Week-end 1

 Lors de notre temps libre, nous avons découvert la région. Nous appréhendions les déplacements à cause de la barrière de la langue. Cela s’est avéré plus simple que nous ne le pensions car même si peu de Chinois parlent anglais, ils sont très attentifs à nos demandes et n’hésitent pas à s’arrêter pour proposer leur aide. De plus, dans les métros et les trains les arrêts sont traduits en anglais. La communication n’a pas toujours été facile car nous n’utilisons pas la même gestuelle que les Chinois, par exemple pour les chiffres. Toutefois avec l’aide des différents guides et applications, nous apprenons.

Notre première excursion du week-end était la visite du grand Bouddha de Ling Shan. Ce lieu se trouve à une heure de notre campus universitaire. Il s’agit de la 9e plus grande statue de Bouddha du monde et elle se dresse au milieu d’un immense parc. Nous y trouvons aussi des temples flamboyants qui représentent la beauté de l’architecture chinoise ancienne. Nous sommes tous impressionnés par la grandeur et la beauté des monuments que nous découvrons.

Nous avons ensuite pris la direction de Suzhou, qui se situe à 15 minutes en train rapide de Wuxi. Nous visitions un jardin traditionnel appartenant jadis aux empereurs et classé au patrimoine de l’UNESCO. Ces endroits sont très prisés par les visiteurs, mais cela ne nous a pas empêchés d’apprécier pleinement cette architecture qui est propre à la Chine ancienne. Puis en fin d’après-midi, nous nous sommes promenés le long des canaux, ce qui nous a fait comprendre pourquoi la ville a une réputation de Venise chinoise.

Dimanche, nous avons décidé de partir à l’aventure à Nanjing, plus couramment connue sous le nom de Nankin. Pour un peu de culture générale, Nanjing a été une ancienne capitale de la Chine. Dès 1949, c’est toutefois Pékin (Beijing) qui est devenue la nouvelle capitale du pays.

L’ambiance de cette ville est complètement différente de celle connue dans le campus universitaire. En effet, c’est une ville immense avec beaucoup de gens et de grands buildings. Nous avons priorisé nos visites et choisi de nous rendre dans le parc de Lian Hua Guang Chang dans le nord de la ville ainsi que de visiter le temple de Confucius. Ce dernier nous apporte des connaissances en lien avec la médecine chinoise et son histoire. En effet, Confucius était un savant d’une dynastie passée qui a contribué au développement des concepts de la médecine chinoise, notamment : l’holisme, le bénévolat, l’égalité et l’humanité. Ces derniers concepts nous renvoient aux cours théoriques vus précédemment lors de cet échange international. Ainsi, nous avons débuté la deuxième semaine avec des connaissances complémentaires au sein d’un environnement hospitalier qui mêle médecine traditionnelle chinoise et médecine occidentale.

 

Semaine 2

Lors de cette semaine, nous avons visité durant trois jours le No 3 People’s Hospital de Wuxi. Nous avons été très bien accueillis et pris en charge par les infirmières et également par les médecins. Ils prenaient le temps de nous expliquer la pratique de la médecine traditionnelle chinoise et de répondre à nos diverses questions, ce que nous avons beaucoup apprécié.

Les différents thèmes vus en cours lors de la dernière semaine ont été illustré par la pratique dans ce centre hospitalier regroupant la médecine traditionnelle chinoise et la médecine occidentale. En effet, nous avons d’une part observé divers soins effectués aux patient.e.s par les professionnel.le.s de la santé, et d’autre part nous avons également eu la chance de pratiquer certaines de ces méthodes sur nous-mêmes comme la moxibustion, les ventouses, l’acupuncture, l’auriculothérapie, etc. 

Certaines thérapies étaient plus douloureuses que d’autres selon les étudiant.e.s. Nous avons donc remarqué que la sensibilité de chacun d’entre nous mais aussi des patient.e.s chinois est différente et propre à chacun. Par ailleurs, les infirmières et les médecins spécifiaient qu’il était nécessaire de demander le ressenti du/de la patient.e et son seuil de douleur pour adapter les thérapies. Ce point est commun avec notre pratique en Suisse où le/la patient.e est au centre de la prise en charge.

Jeudi 18 avril, nous avons changé d’hôpital et de type de médecine. Nous avons visité une clinique de stomatologie récemment ouverte et à la pointe en matière de technologie dentaire. Grâce à cette expérience nous avons vu le contraste existant entre la médecine traditionnelle chinoise et la médecine occidentale, ainsi que la variété de l’offre de soins prodigués en Chine. 
Par ailleurs, la formation infirmière chinoise permet à ces dernières de travailler dans la médecine dentaire ce qui, en Suisse, est un rôle dévolu spécifiquement aux hygiénistes dentaires et assistant.e.s dentaires.

 

 

 

 

Week-end 2

Le deuxième week-end de notre voyage, nous avons décidé de partir à Pékin. Pour ce faire, nous avons pris un train à grande vitesse qui nous a conduits depuis Wuxi à Pékin, en l’espace de 5 h. Nous avons été surpris positivement de l’efficacité des trains,car les deux villes sont à environ 1000 km l’une de l’autre. Nous sommes donc arrivés à Pékin vendredi soir et avons trouvé l’auberge de jeunesse où nous allions séjourner pendant le week-end.

Samedi, nous décidons de visiter la cité interdite. Nous sommes impressionnés par le nombre de visiteurs présents sur ce lieu ancien. A cette occasion, nous avons croisé plus de caucasiens, dont certains parlaient français ! La visite de la cité interdite était intéressante mais, malheureusement, le temps n’était pas en notre faveur, ce qui nous a peut-être manqué pour profiter de la grandeur du lieu et des somptueux bâtiments. 
Nous nous sommes ensuite dirigés sur la colline de charbon où nous avons admiré la cité interdite depuis les hauteurs. C’est à ce moment-là que nous nous sommes rendus compte de l’immensité du lieu.

Pour finir la journée, nous avons visité le centre ville de Pékin, ainsi que la vieille ville. Quelques-uns d’entre nous ont goûté au fameux canard laqué de Pékin, d’autres ont apprécié les spécialités locales comme les scorpions en brochette. Nous avons aussi profité du soir pour admirer les bâtiments typiques chinois, éclairés par différentes lumières.

Dimanche, nous avons pris la route pour la grande muraille de Chine. Nous avions pour projet d’effectuer une excursion sur une partie de la muraille avec l’aide de l’auberge de jeunesse. Cependant, après divers malentendus, ce plan n’a pas pu être suivi: nous avons donc organisé par nous-mêmes une escapade à Badaling, avec les conseils de chinoises rencontrées à l’auberge. Marcher sur la grande muraille de Chine fut une expérience inoubliable et, comme le dit un fameux dicton chinois,  nous sommes désormais des « héros » ! Nous avons également eu beaucoup de chance car il n’y avait pas beaucoup de monde, ce qui nous a permis de profiter grandement du lieu. Puis, nous sommes retournés au centre-ville où nous nous sommes baladés au bord du lac, avant de récupérer nos affaires pour prendre notre train direction Wuxi.

 

Semaine 3

 

Lundi et mardi : visite People’s Hospital Wuxi n°4

En ce début de semaine, nous avons visité l’hôpital n°4 de Wuxi qui pratique la médecine occidentale mais comprend également un département de médecine traditionnelle chinoise. Nous avons été très bien accueillis par les infirmières qui étaient à l’écoute de nos demandes et qui nous ont donné l’opportunité de visiter quelques services spécifiques, tels les soins intensifs et la néonatologie. Nous avons également eu une visite du service de pneumologie ainsi qu’une présentation sur le pneumothorax. Ces visites furent très enrichissantes et nous avons beaucoup apprécié l’attention que nous ont portée les soignants.Lors de la visite du département de la médecine chinoise, nous avons pu observer la thérapie par l’acupuncture et pratiquer avec les patients une gymnastique chinoise : le Baduanjin. Il s’agit d’une série de mouvements visant la relaxation de l’ensemble du corps que nous avons eu beaucoup de plaisir à découvrir et à pratiquer.

 

Mercredi : visite du musée de Wuxi

Le mercredi, dernier jour à Wuxi, une excursion est organisée le matin pour aller visiter le musée de la ville de Wuxi. On y trouve des expositions sur la science et la technologie, sur la révolution et l’histoire de la Chine et de Wuxi. Cette dernière partie fut très intéressante et très bien réalisée. Nous sommes accompagnés de deux étudiantes qui nous ont volontiers traduit les descriptions des expositions. 

 

 

 

Jeudi : départ pour Shanghaï et visite du Swissnex

Dès jeudi matin vient l’heure des adieux avec la Jiangnan University et la ville de Wuxi. Un jour plus tôt, nous avons dit au revoir aux étudiants chinois après nos travaux de validation. Il n’a pas été chose facile de fermer nos valises avec tous les souvenirs que nous avons achetés pour rapporter un bout de la Chine en Suisse, mais le travail d’optimisation de l’espace qui nous attendait pour mettre toutes nos affaires dans le petit bus qui nous amenait à la gare ferroviaire était bien plus ardu.Nous avons pris le train à grande vitesse direction Shanghai. Arrivés là-bas, nous sommes directement allés au Swissnex où nous devons rencontrer le consul des sciences et CEO, Dr. Felix Moesner. Nous avons tous apprécié l’accueil chaleureux  de l’équipe de Swissnex: nous nous sommes sentis à nouveau en Suisse, de l’image des Alpes du hall d’entrée jusqu’ aux chocolats Lindor proposés lors de la collation finale !

Le consul nous a présenté Swissnex, son rôle et ses différents projets passés et en cours. Swissnex permet de connecter la Suisse et la Chine dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation. La Chine étant un acteur mondial du développement dans les sciences, la création d’un consulat des sciences dans ce pays prend tout son sens stratégique. Il permet de favoriser l’échange de connaissances, d’idées et de talents entre les deux pays. Notre visite se justifiait par la collaboration entre Swissenex et l’Etat de Vaud, grâce auquel les Summer University sont possibles et abordables pour les étudiants de HESAV. Nous les en remercions, car l’expérience vécue en Chine était riche pour notre futur professionnel et personnel.

 

 

Vendredi : visite de la ville de Shanghaï

Les deux derniers jours de notre échange nous ont permis de visiter la plus grande ville du pays, Shanghai et ses quelques 26 millions d’habitants. Lors de cette excursion, nous avons découvert de nuit et de jour, le fameux Bund, qui regroupe de nombreux buildings de la période coloniale. Nous avons également  traversé la Nandjing road, qui est le petit Times Square de Chine. Ces deux sites touristiques, rassemblent une quantité incroyable de lumières, ce qui garantit leur beauté. Le temps n’étant pas tellement clément, certains se sont promenés dans le jardin de Yuyuan au centre de la ville, et d’autres ont fait des achats de souvenirs. 

Le soir venu, nous avons dégusté un plat traditionnel chinois, appelé le hot pot, qui ressemble à la fondue chinoise que l’on peut faire en Suisse. Nous avons choisi deux bouillons différents pour y tremper de nombreux aliments.

 

Samedi

Et voilà, le jour du grand départ ( ou plutôt du grand retour) est arrivé! Ces trois semaines se sont déroulées à une vitesse folle. Dans l’avion, nous parlons de la chance que nous avons eu de  découvrir tant de nouvelles choses et vivre ces expériences. Le Gua Sha, l’auriculothérapie, l’acupuncture, la moxibustion, les rencontres merveilleuses que nous avons faites (les professeurs, les étudiantes nous ayant accompagnés, les professionnels nous ayant accueillis), les endroits éblouissants que nous avons découverts, tels que : Wuxi, Shangaï, Pékin, la grande muraille, la cité interdite, Suzhou, Nanjing et tant d’autres. Ce choc de culture que nous avons vécu, la gentillesse des gens que nous avons rencontrés : nous avons fait en sorte de profiter de chaque instant et sommes très satisfaits de ce voyage. Nous sommes toutefois impatients de rentrer pour pouvoir raconter tout ce qui nous est arrivé et, surtout, pour combler un grand manque culinaire  : le fromage et le chocolat. Nous arrivons  à Genève le samedi soir, fatigués mais très heureux. Quant à nos bagages, ils ont décidé de prolonger leurs vacances et de faire un arrêt à Moscou… ils nous rejoindront dans la semaine, si tout va bien.

Nous souhaitons remercier le bureau des relations internationales ainsi que tous les partenaires qui nous ont permis de pouvoir vivre une expérience aussi enrichissante. Nous en ressortons grandis par nos connaissances nouvellement acquises mais aussi par la découverte d’une autre culture, qui nous permet de développer une plus grande ouverture d’esprit.